Le groupe Marceline Passérieux

Elle a participé à l’inauguration du tome 14

 Deco_separateur⇐Retour

 

Marceline Passerieux-pauline ValentinGroupe mouvant de spectacle vivant

" L'envie de créer un groupe est venue du désir de réunir des gens mais pas forcément de fonder une famille comme peut être l'expérience de monter une Compagnie.

Aujourd'hui ma vie est plus ou moins dispersée au travers de plusieurs projets dans des lieux /pays /continents différents. C'est ma vie actuelle, j'en ai besoin et je l'aime comme ça.

J'ai juste réfléchi à comment l'activité artistique pouvait se calquer sur des modes de vie et comment le mouvement pouvait ne pas empêcher la création, et notamment la création collective.

Ce groupe est donc un groupe mouvant, composé et animé par des gens de passage pour des durées plus ou moins longues.

La pérennité n'étant pas exclue pour autant !

Marceline Passérieux c'est aussi et surtout le nom de mon arrière-arrière-grand-mère.

Cela me plaisait à plusieurs égards d'utiliser son nom pour ce projet.

D'une part pour ce qu'évoque ce nom en lui même, le fait de de pas se prendre au sérieux.

D'autre part car se souvenir d'où l'on vient, se souvenir de l'histoire me semble primordial dans mon engagement humain, citoyen et artistique. "

 
deco-separateur-vertical

Le projet :

 

Logo ouch transparent
Marceline Passerieux-pauline Valentin_OUCH métro

 

C'est un projet qui débute par une expérience très personnelle et qui s'ouvre au monde. L'expérience du "OUCH".

Le "OUCH" ce n'est pas bien ou mal, positif ou négatif, c'est juste le panneau que tu te prends en pleine tête. Tu peux t'effondrer, rentrer chez toi te soigner, tu peux t'asseoir dos au poteau, tu peux le fracasser, tu peux l'enlacer. Il n'y a pas de bonne ou de mauvaise façon de se prendre un panneau, il n'y a pas de jugement qui tienne. C'est ce que tu en fais qui est intéressant.

À chacun son "OUCH" donc, et à chacun son expression de celui-ci.

OUCH. est un spectacle mouvant, à l'image du Groupe Marceline Passérieux.

Il y aura plusieurs formes de OUCH. avec des interprètes et intervenants différents.

OUCH. est un projet qui s'inscrit dans un moment et dans un lieu donné. C'est une création in-situ avec les personnes présentes et qui aura la forme qu'on lui donnera à ce moment précis.

Ça peut aller de la poésie au crachat de feu, de la voltige à l'installation plastique, du combat de catch en tutus plateaux au chant guttural d'une danseuse lyrique.

OUCH. est de l'ordre de l’événement spontané et d'une certaine façon éphémère.

 

 

Deco_separateur

 

Extrait :

 

"OUCH." Sans T et avec un point comme un doigt d'honneur qui empeste la lâcheté.

Santé ! Cheers ou à la tienne.

"OUCH." Un spectacle qui parlerait de la fin. De la fin d'une histoire alors qu'on en serait juste au début. Un spectacle qui parlerait d'une faim d'histoires. Une grosse faim avec un A et un M comme "aime moi" ou non ne m'aime pas, raconte moi plutôt des histoires avec un S qui me fassent rire, rêver, pleurer, te détester, enfin tout ce que tu veux puisque ce sont des histoires de toutes façons et vu que ce sont des histoires et qu'elles sont inventées ben on s'en fout, voilà, tout ce que je dis c'est pour jouer, viens je t'en raconte une autre.

"OUCH." Ce serait un spectacle uppercut, un spectacle qui coupe le souffle. Pas parce que le coup était trop beau ou trop fort mais parce qu'on ne l'avait pas vu venir.

"OUCH." Ce serait surréaliste. Une petite cuillère qui danserait avec un bataillon d'orteils et qui reprendrait sa place à touiller dans une tasse sans qu'on ait le temps de se poser la question de savoir si c'était du théâtre d'objet ou du Buto.

" OUCH." Ce serait déconcertant et vide des fois aussi après. "L'onde de OUCH", "L'après OUCH" pourraient être des expressions utilisées.

"OUCH." Ce ne serait pas un spectacle chevaleresque mais il parlerait des chevaliers.

"OUCH." Serait aussi un spectacle pour enfants, puisque les enfants ne sont pas débiles.

"OUCH." C'est pathétique et rigolo.

"OUCH." Devient un verbe, un mot pour couper court.

"OUCH." Devient un concept.

"OUCH." Devient un exercice de style.

"OUCH." Ce sera des histoires absurdes qui se finiront par "OUCH." sans raison aucune.

"OUCH." Surgira de nulle part.

"OUCH." Ce sera bizarre ce soir parce que ce ne sera pas encore un spectacle. Ce ne sera que le début de la fin. Ce sera le "OU". Et l'appétit vient en mangeant.

 

Deco_separateur

LES LIENS

 

Dossier de Presse

 

PORTEUSE DE PROJET : PAULINE VALENTIN

pau.valentin@gmail.com 

06 01 02 66 17.

Deco_separateur

EN IMAGES...

 

deco-separateur-vertical