Tome 9 – Vents et marées

NOUS c’est l’autre.
CHEMIN FAISANT rond comme un 9, profite des beaux jours découverts pour dénicher les lignes
de côtes et faire plouf avec vous ; à marée basse, d’un souffle d’esprit habillé de nudité et frétillant.
Suite aux cavalcades des chimères du numéro précédent, qui prirent le large depuis le fond, ne manquait plus que quelques brasses pour que « Vents et Marées » en ce numéro, étalent Zéphyr et démontent l’étal en vos imaginaires oxygénés.

Un doux parfum sub-océanique souffle donc en ces lignes d’horizons, gréées de celles de vos flottaisons. Oui, CF c’est aussi la poissonnière du marché des Capucins, le charpentier consciencieux et habile de chimères échouées, la morue dessalée, l’observateur des temps qui déferlent, le bois flotté, les croustillants chantiers de nos marchands de sable.

CF c’est vous plus que jamais, sur la berge ou dans l’estey, têtes en l’air ou dans les salicornes.
D’aval, d’amont, doux, dur, d’estuaire ou de mer, le ressac CF tient la continuité de « La Main Rouge »
et vous la tend ; pour cette fois-ci vous mêler aux tubes et rouleaux, sushis et autres étendards, telle la déferlante semblable à elle-même, sempiternelle mais différente, déposant la même érosion du message qui nous rassemble et la singularité des joyaux en bouteille de chaque coreligionnaire actant ou passant dont elle se compose.

Comptez quelques vagues d’unités de temps et soyez donc les bienvenus en ces flots ; où vous trouverez
coefficients et proportions que vous recherchez, votre participation paisible aussi, une mer d’huile à zéro beaufort, le contraire probablement, ou simplement quelques lignes littéraires et illustrations de vos décorums, liseurs alités sur la berge, la barge, la grève, la plage.
CF, à l’écoute des nymphes de mai et autres protozoaires, simplement-singulier et pluriel-universel, vous
propose ici vols et plongées en ce neuvième tome. Depuis le phare ou des abysses, de l’aéroplane ou du
calice ; ici votre point de vue est d’or… Seul, mal accompagné; tribal ou débordé; ici votre point de vue est d’or…

Lecteur, participant, mine de crayon, ligne transposée, petites mains au grand Choeur participatif, réjouissez-vous du don.

D’écume et de sépias, mascaret des sens, soyez le temps d’un embrun, d’une rencontre ; le dirigeable de vos baleines échouées, le vent qui tourne à l’onde qui roule. En haut, en bas, à bâbord ou tribord, l’origine est toujours là guillemot, ton point de vue d’ici et de maintenant…

Poulain Cendre Buté

Parue le 12/06/2014nuage-2

 

Participants

Écrits

Margot Hirigoyen
Juliette Salmon
Nicolas Gaoua
Rémizào ⇒
Claire Darnajou
Jean Charles Séosse
Gabrielle Reix
Juliette Weber
Aurélie Faure
Le Perceaube
Louis-Jean de Barmon
Marte Taulière
Prune Couturier
Poulain Cendre Buté
Philippe Garonne
Valérie Letanneur ⇒
Isabelle Esquerre
Bérengère Steiblin
Jonathan Dupui
Catherine Fourmi
Eline

DECObgLPActusCF

Deco_separateur